Suis-je vraiment insomniaque ?

Avez-vous des insomnies ?

Le sommeil est considéré comme normal lorsqu'on se réveille le matin avec l'impression d'avoir bien dormi, en se sentant reposé.
Tout le monde peut mal dormir de temps en temps, une ou deux mauvaises nuits ne font pas l'insomnie !

Pour savoir si vous êtes vraiment insomniaque, faites l’inventaire de vos problèmes de sommeil, notez leur fréquence et leur ancienneté :

Perturbation du sommeil
fréquence
depuis

difficultés d'endormissement
réveils nocturnes avec difficultés pour se rendormir
réveil trop précoce le matin
sensation de sommeil non récupérateur
Perturbation dans la journée
fréquence
depuis
fatigue
difficultés de concentration ou d'attention
irritabilité
altération de la qualité de vie

Détecter une altération de la vigilance

Faites le quiz

Quiz Vigilance

Bien dormir pour bien récupérer !

Le sommeil est une activité biologique essentielle qui occupe le tiers de notre temps.
Dormir est indispensable pour réduire le stress physique et psychologique.
Un bon sommeil en quantité et en qualité suffisantes entretient la vigilance. A l'inverse, mal dormir favorise probablement la prise de poids et l'obésité.

Apprenez à connaître vos besoins et n’oubliez pas que la qualité du sommeil importe plus que sa durée.

Le sommeil n'est pas identique du coucher au réveil

Il est composé de cycles au cours desquels se succèdent sommeil léger, sommeil profond et sommeil paradoxal.
Le sommeil profond, le plus récupérateur, est plus abondant en début de nuit.
La seconde partie de la nuit jusqu'au réveil est plus riche en sommeil léger et en sommeil paradoxal.
Cette période, pendant laquelle on rêve, joue un rôle fondamental dans la qualité de la récupération.

Les besoins de sommeil varient au cours de la vie et selon les personnes

Les jeunes se couchent volontairement plus tard et se réveillent tardivement. Après 60 ans, en revanche, les individus s'éveillent plus tôt.
Les durées de sommeil évoluent également :

  • un nouveau-né dort 18 heures,
  • un enfant de 10 ans environ 10 heures,
  • un adulte environ 7h30.

Tout le monde n'a pas les mêmes besoins de sommeil, il existe des différences génétiques selon les individus.

Quand consulter ?

N'hésitez pas à consulter votre médecin si :

  • vous ne dormez pas assez ;
  • vous dormez trop ;
  • la qualité de vos journées se dégrade :
    • vous ne parvenez pas à vous concentrer,
    • vous avez des troubles de l'attention ou de la mémoire,
    • vous êtes somnolent pendant la journée.

Si vos troubles du sommeil altèrent la qualité de votre vie, n'attendez pas pour consulter.

Que faire pour mieux dormir ?

Pour en savoir plus

Mon somnifère ou mon anxiolytique
peut-il créer une dépendance ?

Pour le savoir, entrez dans le cadre ci-dessous
le nom de votre médicament

Je prends un somnifère ou un anxiolytique.
Suis-je accro ?

Faites le quiz
 

Quand ils sont utiles, les somnifères et les anxiolytiques (les « benzodiazépines ») n’ont qu’un rôle d’appoint transitoire et de courte durée:

  • Traitement contre l’insomnie : pas plus de 4 semaines consécutives !
  • Traitement contre l’anxiété : pas plus de 3 mois consécutifs !

Si vous prenez un somnifère ou un anxiolytique, n’interrompez pas seul votre traitement. Un arrêt brutal peut être dangereux. L'arrêt doit être très progressif et supervisé par votre médecin traitant.